L’entrepreneuriat engagé au cœur de la dernière promotion de l’Accélérateur SINGA

FAIRE, partenaire de SINGA, assistait en début de mois à l’événement de clôture de la dernière promotion de l’accélérateur SINGA – Empowered by Les Fondations Edmond de Rothschild.

Mardi 9 juillet dernier, FAIRE était convié à participer à un jury d’évaluation de 8 entrepreneurs et entrepreneuses qui ont participé pendant 5 mois à SINGA Accélération, un programme de capacity building et de leadership de 5 mois dédié à 8 entrepreneurs réfugiés ou issus de la société d’accueil et innovant dans le domaine de l’asile, en phase de changement d’échelle.

Si FAIRE avait déjà rencontré et participé à la phase de sélection de ces entrepreneurs engagés, nous avons été ravis de pouvoir apprécier l’évolution et la maturation de leur projet. A tour de rôle, chacun a pu se prêter au délicat exercice d’un pitch convaincant et concis d’une durée maximale de 5 minutes puis développer quelques points plus précis lors d’un temps dédié aux questions – réponses.

Les projets

Trois projets portaient plus spécifiquement sur les langues et/ou sur l’échange : Causons, tout d’abord, une initiative portée par Hélène pour favoriser les échanges linguistiques et culturels avec des personnes issues de l’immigration, via des cours de langues ou des activités culturelles. Cette question de la langue est également très présente dans l’entreprise d’Aline et Reza, NaTakallam (« nous parlons » en arabe), une plate-forme solidaire offrant des services de traductions et d’apprentissage linguistique en ligne, proposés par des personnes réfugiées.

Sous une forme différente, l’importance du langage et de l’échange se retrouve l’idée de Yasser, Ziggurat, une plate-forme numérique qui met en relation des voyageurs et guides qui parlent la même langue.

Troisième à présenter son projet, Rooh a pu nous en dire un peu plus sur les perspectives d’évolution, le calendrier et les besoins de Jahan.info, une plateforme d’information et d’analyse professionnelle qui permet, par un système d’abonnement, de suivre l’actualité de pays ou zones géographiques spécifiques.

Seul projet traitant du recyclage, Ghaees a débuté son pitch par un storytelling sincère et impactant de son projet, Kaoukab, qui récupère et recycle les encombrants des professionnels en Ile de France.

Le jury aura eu également le plaisir de prendre des nouvelles de deux projets portés par des femmes et favorisant leur empowerment : Empower my Mama et Gribouilli. Le premier, lié à la première initiative « Meet my mama », s’engage pour former et insérer professionnellement et socialement des milliers de femmes confrontées au risque de pauvreté et d’exclusion, par des activités de cuisine. Le second, sur un modèle de garde d’enfants à domicile et s’appuyant sur une communauté apprenantes de 500 nounous, directement actrices de leur insertion professionnelle.

Enfin, le projet Solinum, déjà très avancé, offre, par sa plate-forme numérique Soliguide, un excellent outil pour les personnes sans domicile fixe ou les travailleurs sociaux afin de favoriser l’accès de ce public aux besoins de première nécessité (douche, vestiaire, accueil, restauration, santé…).

Ainsi, si les projets sont tous très différents, ils ont malgré tout un véritable point commun : un fort potentiel d’impact !