Le Réseau des Exilés de France, plateforme d’aide à l’intégration des réfugiés en France

A leur arrivée dans un pays, les réfugiés et les exilés ne savent pas toujours à qui s’adresser pour trouver un logement, apprendre la langue nationale, aborder le marché du travail. Ces problématiques, Yasin, jeune entrepreneur somalien arrivé en France il y a plus de 2 ans, y a été confronté. A partir de son expérience et de ses observations, il a créé le REF, Réseau des Exilés en France (REF), un réseau pour et par les réfugiés.

En 2018, 100 000 personnes ont demandé l’Asile en France. La plupart arrivent dans de grandes villes comme Paris sans connaître personne ou parler la langue du pays.  Yasin a monté un projet basé sur l’assistance aux primo-arrivants et leur intégration dans la société : le Réseau des Exilés en France. Cette association réseau a 2 objectifs :

  • Fournir des informations aux nouveaux arrivants sur les cours de langue, le logement, les démarches administratives à effectuer, à faciliter la traduction de ces documents
  • Créer des activités et des opportunités pour les réfugiés, et leur permettre de s’intégrer plus facilement au sein de la société.

Le REF met également à disposition des ressources humaines et matérielles à destination des réfugiés :

  • Soutien juridique
  • Aide à la traduction des documents administratifs ;
  • Un lieu d’entraide ou les réfugiés peuvent démarrer leur nouvelle vie sociale et professionnelle.

En parallèle, le Réseau propose aussi des échanges linguistiques entre les locaux et les réfugiés pour faciliter la rencontre entre les différentes nationalités : des tournois sportifs sont notamment organisés pour créer du lien entre les réfugiés et avec les parisiens et les parisiennes. L’objectif final est de promouvoir l’harmonie et l’entraide au sein de la société française.

Devenu entrepreneur à son arrivée en France, Yasin a bénéficié du MEnt Programme, un programme d’incubation qui offre aux migrants et aux réfugiés de toute nationalité la possibilité d’être accompagnés dans les premières étapes du lancement de leur projet d’entrepreneuriat ; et dont FAIRE est partenaire.

Avec son projet, Yasin a déjà soutenu plus de 1000 personnes, organisé 1500h de bénévolat et a facilité plus de 300 traductions, un pas de plus vers l’intégration des réfugiés au sein de la société française.

Retrouvons-nous prochainement pour découvrir le portrait de Yasin.